AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Léon Heartnet, Premier Ministre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léon Heartnet
Premier Ministre
Premier Ministre
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 25/01/2014

MessageSujet: Léon Heartnet, Premier Ministre   Lun 27 Jan - 21:15

▬ Nom : Heartnet
▬ Prénom : Léon
▬ Surnom : Si ça amuse les gens de lui en donner…
▬ Âge : 66 ans mais à physiquement la vingtaine
▬ Sexe : Masculin
▬ Où habitez vous ? : Tokyo

▬ Orientation Sexuelle :Hétérosexuel
▬ Race : Incube
▬ Pouvoir : Création d'illusions.
Ses illusions peuvent toucher les 5 sens des êtres vivants. Ainsi, la personne croira voir, entendre, sentir, toucher ou goûter. Voir même plusieurs à la fois. Cependant, cela restera purement psychologique. En aucun cas il y aura une douleur physique ou une blessure.

Toutefois, il peut arriver que certaines illusions entraînent la mort, selon si la personne est phobique ou non à ce qu’elle croit voir. C'est en fait mourir de peur, littéralement.
Malgré tout, il y a une faiblesse assez simple à mettre en place.

Il suffit de fermer les yeux, et tant qu’ils le sont, les illusions ne fonctionnent pas. Ensuite, il est possible d’ouvrir les yeux mais il ne faut pas croiser le regard de l’utilisateur, sinon les illusions reprendront. A noté que les illusions ne fonctionnent pas non plus sur les personnes aveugles.

▬ Physique :

Même s'il a l'air jeune, cet homme est plutôt âgé si on compte en âge humain. Mais chez les incubes, il est considéré comme un jeune homme. Même s'il entretient son corps en faisant de la musculation, il ne possède pas une grande fore physique. Du moins par rapport à ses congénères, mais toujours plus qu'un humain lambda. Heureusement, il a d'autres moyens de se défendre, mais là n'est pas le sujet. Ce corps qu'il possède, mesure 1 mètre 77 pour 62 kilogrammes, plutôt bien bâti malgré tout. Il possède quelques cicatrices, mais rien de grave. Il n'en est pas pour autant un guerrier, loin de là. Il ne tiendrait sûrement pas très longtemps sur un champ de bataille par la simple force brute.

Ensuite, il y a sa tête.... D'abord sa chevelure ! Ils sont de couleur bleu foncé, virant vers le noir. Il possède une longueur de cheveux qui descend le long de son dos. Quand on le voit de face, on ne peut pas voir ça tellement ça n'est pas épais. On note que ses cheveux sont raides, et mis à part sa queue qui descend dans son dos, le reste n'est pas aussi long, mais lui arrive tout de même jusqu'au joues. Toutefois, son visage est dégagé. Heureusement, sinon il ne verrait rien...

D'ailleurs, en ce qui concerne celui-ci, il possède deux yeux de différentes couleur, étant atteint d'hétérochromie. Le gauche étant bleu et le droit étant rouge. Cela pouvait paraître étrange, voir faire peur, mais il s'en fichait. Et puis tant mieux s'il effrayait les autres. Au moins, on risquait de moins s'en prendre à lui. Après, on pouvait observer un nez plutôt long et pas trop gros. Le reste de son visage est fin, parmi lequel se trouve un sourire pas toujours rassurant.

Question vestimentaire, il aime s’habiller d'un costard cravate, autant que d'un tee-shirt et jean, avec une veste. Il n'est pas bien difficile de ce coté là, tant qu'on ne lui donne pas une jupe ou une robe... Il faut pas abusé non plus ! Sinon parfois il aime bien mélanger deux types de tenus, ce qui peut donner des mélanges.... originaux, on va dire. Sinon, il porte toujours le même genre de chaussure, des chaussures de ville.

▬ Mental :

Léon est généralement quelqu'un de calme, qui réfléchit toujours avant d'agir. Il n'y a pas d’intérêt pour lui de précipiter les choses. Pourquoi ? Et bien quand on est un incube, on peut bien prendre le temps de vivre, car notre vie est vraiment longue. En tout cas comparé à une vie humaine. D'ailleurs, Léon aurait vraiment détesté être humain. Toujours obligé de se pressé pour pouvoir faire quelque chose de sa vie... L'expression "plus c'est long, plus c'est bon", est une phrase qu'il adore tout particulièrement. Pour n'importe quelle circonstance... ou presque. Oui parce qu'évidemment, il y a certaines choses dont il préférerait mettre un terme rapidement. Des choses qui sont désagréables pour lui.

Cet homme n'est pas violent de nature, même lorsqu'il est énervé. Violent dans le sens où il ne frappe pas quand il est en colère, avec les poings ou les pieds. Mais s'il n'a pas le choix, il agira ainsi. En revanche, il n'hésite pas à faire souffrir les personnes qui pour lui, le mérite. Toutefois, il a une méthode bien particulière à lui de faire ça. En effet, il adore utiliser des poisons et faire des tests pour voir comment réagissent ses victimes. Il n'hésite pas aussi à appliquer ces produits là sur les piques de son trident. Oui, il a un trident, et il sait très bien s'en servir, même s'il le garde auprès de lui comme une sorte de trophée, qu'il montre fièrement. Oui bon il ne va pas jusqu'à le mettre sous le nez des gens. Mais il ne le cache pas, c'est tout.

Même s'il aime se délecté du malheur des autres, il a toutefois quelques qualités. C'est un homme de parole, qui ne reviendra jamais sur ce qu'il dit. Oui, jamais. Mais c'est parce qu'il réfléchit toujours aux conséquences avec le plus grand soin, même s'il est légèrement psychopathe sur les bords. Enfin, pas vraiment légèrement, car il a des périodes bien à lui où il ressent des besoins aussi néfastes que les ténèbres, et d'autres où il est en quelque sorte "clean". Il peut donc se montrer généreux, à condition qu'il y gagne quelque chose en retour, et ça, il n'hésite pas à le faire savoir. De ce fait, il dit toujours ce qu'il pense, car il ne craint personne, même s'il sait très bien qu'il n'est pas invincible. Il aime tout simplement prendre des risques, jouer avec sa vie. Mais après, ça n'est pas comme s'il n'était pas capable de se défendre.

Sinon, comme la plupart des hommes, il aime bien évidemment la "chaire fraîche".Plus précisément se faire plaisir avec des femmes. Après, il ne passe pas son temps à faire ce genre de choses, mais aime tout de même satisfaire ses partenaires autant de fois qu'elles le veulent, tant qu'elles le lui rendent bien. En effet, il aime bien céder aux caprices de la gente féminine, mais jusqu'à une certaine limite, bien entendu.

▬ Histoire :

Ce soir là, un terrible orage s'était abattu sur Tokyo. Un jeune garçon de 8 ans d'apparence, avançait prudemment dans le couloir de son appartement, tout en appelant ses parents d'une voix inquiète, peureuse et tremblante. Il ne reçu aucune réponse, alors qu'il se dirigeait vers la chambre de ses géniteurs. La porte était entrouverte et on pouvait voir un filet de lumière en sortir. La lumière qu'émettait la télévision en fait. Arrivant devant la porte, le jeune garçon hésita un moment. Ravalant sa salive et poussant lentement la porte, il se figeât en voyant ce qui se tenait devant lui.

En premier plan, il découvrit le cadavre de son père, pendu au lustre, qui menaçait de s'écraser à tout instant. Et derrière, il y avait un homme imposant qui prenait plaisir à étrangler à mains nues la mère de l'enfant. Puis, suite à un violent orage qui s’abattit tout prêt, l'inconnu projeta violemment sa victime contre le mur. Elle ne bougeait plus et semblait bel et bien décédée.

Le meurtrier qui portait un masque, mais dont on pouvait parfaitement voir les yeux, ainsi qu'un trident accroché dans son dos, se tourna vers le gamin, avant de s'approcher lentement de lui, lui tendant la main, en lui disant que s'il acceptait de le suivre bien sagement, il ramènerait ses parents à la vie. Le jeune garçon le dévisageât sans bouger. Son regard était mélangé par plusieurs sentiments à la fois. La haine, la peur, l'incompréhension et le désespoir. Pouvait-il vraiment ressuscité ses parents ? Et même si c'était le cas, qui lui disait qu'il allait réellement le faire s'il acceptait de le suivre ?

Soudainement, l'individu s'arrêta, avant de reculer, déclarant que c'était impossible. Impossible ? Mais de quoi il parlait d'un coup ? En tout cas, il ne tarda pas à prendre la fuite, sans que l'enfant ne puisse comprendre quoi que ce soit.



Le mois suivant, le garçon qui se nommait Léon Heartnet, se retrouva dans un orphelinat. Sa seule famille au Japon n'était plus, et il n'y avait aucun moyen de franchir la barrière qui coupait le pays du monde extérieur. Désormais, il était seul et allait devoir se prendre en main s'il voulait réussir. Réussir ? Oui, réussir à venger la mort de ses parents. Il avait entendu dire que l'homme responsable du massacre, faisait parti d'un groupe de yakuza esclavagiste appelé Kuro-Gumi. D'ailleurs, plus le temps passait et plus ce groupement inquiétait le gouvernement, qui n'arrivait pas à mettre la main sur eux. Dans ce cas, Léon ferait en sorte d'aider le gouvernement à les arrêter. C'était ce qu'il s'était promis ce jour là.

Par la suite, il travailla dur à l'école, afin de pouvoir atteindre son objectif. Il voulait tout savoir, tout connaître, étendre sa soif de connaissance. Il souhaitait avoir toutes les chances de son coté pour pouvoir un jour avoir l'occasion de travailler pour le gouvernement et ainsi accomplir son objectif.

Cependant, avec le temps, il était devenu égoïste, malsain, et psychopathe. Apparemment la mort de ses parents lui avait encore plus retourner le cerveau qu'on ne le pensait. Les psychologues n'avaient toutefois rien décelé lors des entretiens qu'ils avaient passés avec lui. Sa folie allait-elle être un obstacle à son but ?

Parallèlement, il découvrit que, contrairement à ses parents, il possédait un pouvoir. Quand il comprit la nature de cette capacité, il devina aussi pourquoi le jour où il était devenu orphelin, le meurtrier s'était enfuit en disant des choses bizarres. En réalité, Léon était capable de créer des illusions qui touchaient les 5 sens. Et le soir où ses parents étaient morts, il en avait créer inconsciemment, afin de se protéger.

Avec le temps, il se découvrit une passion pour les différents types de poisons qui existaient. Les étudier, en créer et les utiliser sur des cobayes qu'il choisissait personnellement, il vivait cette passion à fond. Puis un jour, un homme du gouvernement le contacta.

A ce moment là, Léon fut très heureux, bien évidemment. Mais il savait bien que rien n'était encore jouer. Il allait devoir faire ses preuves, pour prouver qu'il était tout à fait apte à travailler pour le gouvernement. Il passa donc divers entretient, qui avaient pour but de de décelé sa personnalité et ses motivations. Au final, ils finirent par comprendre comment il était réellement, mais contre toute attente, ils lui proposèrent un poste...

Il commença donc en tant qu'agent spécial du gouvernement. On lui donnait des missions de toutes sortes. Des plus banals aux plus dangereuses, afin de voir ce dont il était capable sur le terrain. Mais rapidement, ils comprirent que sa faiblesse était le combat physique, même s'il arrivait à se débrouiller. Du coup, ils lui confirent plus des missions d'assassinat et d'espionnage. Oui parce qu'il ne fallait pas croire que le gouvernement était clean. Si quelqu'un les dérangeaient, ils envoyaient quelqu'un le zigouiller. Et bien s'était ça dont fut chargé Léon, durant quelques temps.

Et c'est durant l'une de ses missions qu'il pu rencontrer de nouveau l'assassin de ses parents. Mais ça, il ne le su que lorsqu'il se trouva devant lui. Ce gars là se faisait surnommé « Teddy »... Teddy ? Mais c'était un nom d'ours en peluche ça !  Bref, Léon s'en fichait au final, tant qu'il réussit à le tuer. Il se retrouva dans un entrepôt abandonné, où se fameux Teddy entreposait des futurs esclaves. Malheureusement, à ce moment là il n'était pas seul... Et oui, Teddy avait bel et bien un partenaire, dont Léon ne connaissait pas le nom. Tout ce qu'il voyait c'était qu'il s'agissait d'une femme. Une femme brune aux yeux marron. Quelque chose de classique au Japon. Cependant, elle possédait un sabre. Une simple arme blanche ? Léon le verrait bien assez tôt.

Lorsque leurs yeux se croisèrent, il n'y eu aucun échange de parole. Tout ce faisait par le regard. Mais ce que le duo ennemi ignorait, c'est que c'est justement leurs yeux qui allaient être leur perte. L'agent du gouvernement gardait une expression neutre sur son visage, ne voulant trahir aucuns des sentiments qu'il éprouvait à ce moment là. De la joie, de l'excitation, du plaisir...

Puis finalement le combat commença. Teddy s'arma de son trident, alors que sa partenaire dégaina son sabre. « L'ours en peluche » se jeta sur Léon, alors que la demoiselle agita son arme pour... quoi ?!  Et merde ! Elle venait de blessé le bras de l'incube on ne sait comment ! Ce dernier, perturber par cela, se reçu les pointes du trident de plein fouet, dans le ventre, ce qui le transperça par la même occasion. Crachant du sang, Léon fut balancer violemment contre le mur, perdant beaucoup de sang. C'est alors que la fille s'approcha de lui, pour lui mettre le coup final, qui décapita Léon.

Et la seconde d'après, la gorge des deux esclavagistes fut coupé, pissant abandonnant de sang, avant d'être achever par une lame qui leur coupèrent carrément la tête. Il s'agissait en réalité de Léon, qui avait utilisé son pouvoir pour leur faire imaginé qu'ils avaient vraiment réussi à le tuer. Alors il avait profiter de leur moment inattention pour s'attaquer à eux. L'agent du gouvernement regarda les cadavre tomber et les yeux surpris sur leur visage. Puis il afficha un petit sourire pas très net.

Ensuite, il libéra les esclaves qui se trouvait dans l’entrepôt, et les amena aux autorités, avant de retourner chez lui, attendant qu'on lui donne une autre mission. Mais il n'y retourna pas les mains vides. En effet, il avait ramassé un trophée... le trident de Teddy, qu'il avait l'intention de garder avec lui, et d'apprendre à s'en servir. Et pour ce qui était du sabre, il l'avait remis aux aux forces de l'ordre, même s'il avait compris que cette arme pouvait élargir son tranchant de façon invisible, sur plusieurs mètres. Il était toute fois plus intéressé par le trident, qu'il trouvait plus original.


Quoiqu'il en soit, son ambition était plus grande que d'être un agent à la solde du gouvernement. Il voulait avoir un poste au haut placé au sein de l'état et il ferait tout pour cela. Mais tout d'abord il devait sortir de l'ombre et se faire connaître.

Pour cela, il commença à côtoyé de plus prêt les politiciens. Il n'eut pas trop de mal car il était du genre éloquent mais aussi manipulateur. Et la plupart aimait beaucoup discuter avec lui. Puis on finit par lui proposé un poste en tant que politicien. Ce qu'il ne refusa pas. C'est à partir de ce moment qu'il profita de son nouveau poste,  de se faire remarquer lors des débats politiques, n'hésitant pas à faire des interventions afin de gagner des points et ainsi avancer encore plus vers son but. Il réussit même à côtoyé l'Empereur, faisant en sorte de devenir l'une des personnes les plus fidèle au chef d'Etat.

Puis un jour, au décès du Premier Ministre qui mourut d'une maladie, Léon fut ensuite choisi par l'Empereur afin de succéder au poste dont la place était maintenant vacante. Aider le chef d'Etat à gouverner ? Mais qui refuserait une offre pareil ?! Léon sauta donc sur l'occasion et accepta.

Depuis ce jour là, ça fait un an qu'il est à ce poste. Et il ne compte pas l'abandonner de si tôt. Bine au contraire. Il a finit par s'habituer et sait maintenant comment gérer les différentes affaires qu'un Premier Ministre se doit d'accomplir. Mais ce qui retient le plus son attention, c'est la chasse aux membres de Kuro-Gumi, dont il est déterminé à anéantir. Et depuis qu'il est devenu Premier Ministre, c'est sa préoccupation absolue.



▬ Comment avez vous connu le forum ? : Mystère
▬ Activité (sur 10) : 9
▬ Commentaires ou demandes ? : Non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukio Zoldick
Admin
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 22/01/2014

MessageSujet: Re: Léon Heartnet, Premier Ministre   Mar 28 Jan - 2:56

validé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nippon.lebonforum.com
 
Léon Heartnet, Premier Ministre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KENGO WA NDONDO sera ELU PREMIER MINISTRE
» RDC : le nouveau Premier ministre affiche ses priorités
» 13 février 2015 : Le premier ministre canadien déclare le niqab intolérable à la "famille canadienne"
» Jack Lang veut supprimer le Premier ministre.
» Gouvernement d’union national : Matata et Boshab reconduits Premier ministre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Nippon :: Début :: Présentations :: Validés-
Sauter vers: